Vous êtes ici : Sport&Run » Les articles » Actualités » Interview Patricia Sport and Runneuse!

Interview Patricia Sport and Runneuse!

13806205 

1)    Bonjour Patricia peux-tu te présenter en quelques mots?

17880700

J’me présente je m’appelle Henry Patricia, Mamanpat pour la trailosphère !

41 ans, pas toutes mes dents, mariée 2 enfants.

Le sport je suis tombée dedans quand j’étais petite, mais à l’inverse d’Obélix, y’avait pas de potion magique au fond de la marmite… Par contre mes parents touillaient bien et j’ai grandi dans un environnement sportif ! Un peu de tennis comme Maman et au vu des piètres compétences, j’ai suivi Papa à l’aviron. Et là ça m’a pris près de 25 ans de ma petite vie et ça m’a quasi tout apporté !

 2) Quels sports pratiques tu? et quels sont tes motivations pour cette pratique?

J’ai raccroché mes pelles en 2007 pour me lancer dans le trail. Lâcher le sport fédéré et le cercle virtueux de la performance, et organiser ma vie sportive autour de la familiale me semblait une belle option. Jackpot ! J’y ai trouvé tout ce qu’il me fallait en matière d’objectifs et surtout de convivialité et de plaisir partagés.

Mais les démons de la compétition ayant du mal à me quitter, après avoir goûté à l’ultra (j’ai commencé d’entrée par la SaintéLyon en solo en 2007) un peu sous toutes ses formes (le gros dénivelé version montagne c’est pas vraiment mon fort) et sur des allures tranquilles, me voilà aguerrie sur ma distance de prédilection (70 km) et tentée de tâter du chrono !

Mais la prise de plaisir est l’objectif majeur en courant avec les potes et surtout en m’amusant ! Et ce que je préfère par-dessus tout c’est courir en fuschia et pour mon team Brut de Fleurs ! (promotion du sport féminin via la pratique des sports nature)

-12

3) Pourquoi avoir choisi Sport&Run pour ta préparation? Quel est/était ton objectif?

Parce que le coach est mignon et sympa ! 😉

J’apprécie les cours donnés par Patrick à Chevreul Sport, convivialité, dynamisme. Le courant est bien passé donc naturellement ça a vite pris sur l’aspect course à pied. L’approche à la fois pro et accessible m’a plu et surtout une vraie prise en compte de la pratique de l’athlète et de ses antécédents.

Après une année à tâter du vraiment long (plus de 100 km) en 2013, j’avais envie de gagner un peu de vitesse pour débrider la machine et aller chercher des chronos sur mes courses favorites. Le premier objectif étant de courir le Lyon Urban Trail en 4h (4h19 en 2013, 4h52 en 2012).

4) L’entrainement idéal pour toi ça serai quoi?

C’est un footing aux aurores, l’été dans l’Esterel, seule au monde, suivi d’un plouf dans la belle bleue !

5) Et la course idéale?

Elle existe c’est le Grand Trail du Saint Jacques !

C’est surtout la course où tu as les jambes en parfaite disposition, qui relacent quand tu leur demande, qui encaisse le dénivelé sans broncher et qui te permettent un finish en negativ split ! Et tout ça dans un beau décor, sous le soleil, avec tes postes à l’arrivée et au départ (et sur le parcours c’est pas mal aussi !). Pis si y’a un podium à l’arrivée c’est explosion de décibels !

6) Ton ou tes meilleurs souvenirs en tant qu’athlète? si il fallait ne choisir que 2 moments, ce serait lesquels?

Avec 25 ans d’aviron en compétition et 7 de trail, c’est rude de faire une sélection si réduite !

Alors ma première médaille en championnats de France d’Aviron : championne de France Coupe Delcourt en 1991 en quatre de couple senior femmes (avec 2 de mes meilleures amies également Brut de Fleurs aujourd’hui) parce qu’elle représente le début d’une belle série de médailles au niveau national qui a été très longue a démarré (et à se poursuivre !).

Et je dirai La 180 : l’aller-retour sur le parcours de la SaintéLyon en décembre 2013, 152 km, 3000 m de D+ et 27h30 d’effort.

Tout était réuni ce WE là dans ce que je recherche à travers le trail et le sport en général : l’atteinte d’un objectif sportif un peu fou où les limites n’ont jamais été repoussées aussi loin (voire truc à la con qui sert à rien, on est tous d’accord !), de superbes paysages (Monts du Lyonnais avec vue sur la chaîne des Alpes et le Mont Blanc et surtout découverte du parcours de la STL de jour), le partage et la convivialité entre amis (le groupe ayant partagé de nombreux moments sportifs et de convivialité tout au long de l’année), le soutien des proches (avant, pendant et les féloches après), l’abnégation et le plaisir de la préparation (une année de dingue quand même !), un accompagnement sportif et médical d’une super équipe (Chevreul Sport Santé), franchir la ligne d’arrivée main dans la main avec 3 autres coureurs du groupe et surtout Arthur qui tentait de m’embarquer dans ce délire depuis 2009, le partage des émotions avec les autres coureurs de la STL m’attendant à l’arrivée, et le p’tit bonus, avoir été suivie par l’équipe de France Télévision et avoir mes 2mn30 de gloire à la télé (oui ben j’vais pas dire que ça n’a pas gonflé mon ego !)67967_10151853045594503_2096682604_n

7) Alors Objectif(s) atteint?

Lyon Urban Trail bouclé en 4h00’28 » ! Je rate le pavé d’or pour 28s mais je considère que mon objectif est atteint, oui !

8) un dernier mot?

Vivement le plan d’entrainement et la préparation du Grand Trail du Saint Jacques (objectif 7h30) et de la SaintéLyon (objectif… Top 20 féminin ?…)!

13116735

Mamanpat, Mai 2014